Tout ce qu’il faut savoir sur le squirting

Publié le 13 juin 2021 par Natalia
Tout ce qu’il faut savoir sur le squirting

Vous avez sans doute déjà vu ou entendu parler du squirting. En effet, ces dernières années, il y a eu un boom d'un certain genre de vidéos où l'on voit une femme expulser un jet de liquide de son sexe lorsqu'elle jouit. Mais, du coup, c'est quoi le squirt vraiment ? Et comment y arriver ? Voici une nouvelle expérience pour pimenter votre vie sexuelle ! 

Commençons par une petite explication 

Le squirt, c'est une forme d'éjaculation féminine qui veut dire gicler en anglais. C'est un terme qui, pendant longtemps, était beaucoup utilisé dans l'industrie pornographique mais qui, aujourd'hui, est de plus en plus courant dans le langage de Monsieur et Madame tout le monde. En français, on appelle ça les émissions fontaines et on appelle les femmes à qui ça arrive les femmes fontaines. Il se caractérise, chez la femme, par l'expulsion abondante et involontaire d'un fluide qui vient de l'urètre suite à une stimulation sexuelle intense. 

Par manque de recherches scientifiques sur le phénomène, nous n'avons pas su, pendant longtemps, ce qu'était le squirt. Une étude menée par des scientifiques français a démontré que le squirt était composé d'une forme d'urine, puisqu'il en était principalement composé mais on y trouve aussi de la créatine et de l'acide urique. Les glandes para-urétrales (aussi appelés les glandes de Skene), qui sont, chez les femmes, les réminiscences de la prostate, semblent jouer un grand rôle dans la composition des émissions fontaines. En effet, ce sont les glandes présentes dans l'urètre qui permettent de produire le liquide épais de l'éjaculation féminine. Une étude dirigée par le docteur Salama en 2015 a montré que lors de la stimulation sexuelle de la zone (sur vessie vide), cette dernière va se remplir puis l'éjaculation se produit et la vessie est de nouveau vidée. 

Attention, l'éjaculation féminine n'est pas synonyme d'orgasme. Vous pouvez avoir un orgasme et squirter en même temps mais ce n'est pas une obligation. 

Mais, du coup, le squirting, c'est faire pipi ? 

Les scientifiques n'arrivent pas à se mettre d'accord sur le sujet. Etant donné que le squirt n'est pas composé uniquement d'urine, on ne peut pas dire que ce soit du pipi. De plus, la quantité d'urine présente dans l'éjaculat dépend de la quantité de squirt produite par la vessie ainsi que de l'hydratation de la femme. Beaucoup de femmes à qui il arrive de squirter témoignent que le liquide qu'elles expulsent n'a rien avoir avec de l'urine puisqu'il n'a aucune odeur et aucune couleur. 

Alors comment squirter ? 

Maintenant qu'on a vu la partie scientifique du squirting, voyons comment il est possible d'atteindre cette forme d'éjaculation. Cela peut se présenter comme une nouvelle expérience dans votre sexualité. Il est possible de squirter grâce à une stimulation du point G et de la zone qui l'entoure. Il n'est pas toujours facile de le trouver mais on va vous expliquer comment. Il se trouve à environ 5cm de l'entrée du vagin. Pour le trouver, il faut insérer vos doigts dans votre vagin ou le vagin de votre partenaire et de, doucement, les déplacer vers le ventre. Vous reconnaîtrez le point G grâce à sa texture nervurée. Vous pouvez également utiliser un stimulateur de point G. Ce jouet vous facilitera la tâche grâce à sa tête incurvée. Nos jouets Tops ou Eclipse en sont de parfaits exemples.

Lorsque vous êtes sur le point de squirter, vous allez ressentir une forte sensation d'avoir envie d'uriner. Cela signifie que vous êtes sur le point d'éjaculer. Ne vous retenez pas ! 

Nos conseils 

Musclez votre périnée 

Ce sont les muscles du périnée qui travaillent lorsque le squirting se produit. Nous vous conseillons de le muscler afin d'y arriver plus facilement. Vous pouvez utiliser des boules de geisha pour cela. 

Le lâcher-prise total

Afin de réussir à squirter, il faut impérativement lâcher prise. Ce n'est pas en cherchant à tout prix à squirter que cela va arriver. Alors on se détend et on profite de l'instant présent. Gardez en tête que beaucoup de femmes ont besoin de s'entraîner plusieurs fois avant que le phénomène se produise.

Faîtes grimper l'excitation 

En gros, prenez votre temps et découvrez les différentes parties de votre corps. Les câlins, les baisers, les caresses sont primordiales pour faire monter l'excitation. On vous conseille aussi un bon massage érotique pour faire monter la température entre vous et votre partenaire, grâce à une huile de massage chauffante. 

Le lubrifiant 

Ahhh le lubrifiant, ce produit magique. En plus d'aider avec l'hydratation, il va permettre de fluidifier les mouvements de vos doigts ou de votre jouet. Il suffit d'en déposer une noisette soit sur le jouet soit directement à l'entrée du vagin. Vous trouverez de supers lubrifiants ici, notamment un lubrifiant chauffant qui fera monter la température et le plaisir. 

Stimulez votre clitoris 

Bien qu'il soit nécessaire de stimuler le point G pour pouvoir squirter, on vous conseille également de stimuler votre clitoris soit avec vos doigts ou avec un jouet spécialisé comme le Charming ou le Fascinater. La combinaison de mouvement circulaire, de pression et de vitesses différentes fera monter le plaisir et augmentera vos chances de squirter. 

L'hydratation 

Après avoir éjaculé, n'oubliez pas de vous hydrater ! Il est primordial de reprendre des forces après coup. 

Souvenez vous 

  • Il faudra vous entraîner pendant un certain temps avant d'y arriver. Prenez le temps d'apprendre à connaître votre corps ! 
  • Le liquide du squirt est transparent et inodore. 
  • Détendez vous complètement ! 
  • Il est totalement normal d'avoir la sensation d'avoir envie d'uriner, ne vous retenez pas !