Messieurs, osez l’orgasme prostatique !

Publié le 31 mai 2021 par Natalia
Messieurs, osez l’orgasme prostatique !

On a tous déjà entendu parler du point G. Mais si, vous savez, ce mystérieux point de plaisir dans le vagin d’une femme qui, une fois stimulé, la ferait grimper aux rideaux à tous les coups ? Qui lui donnerait des orgasmes incroyablement puissants ? Ça y est ? Ça vous revient ?
Et bien, il existe une zone érogène exclusive aux hommes qui leur donnerait des orgasmes similaires aux orgasmes féminins : la prostate aussi connue sous le doux nom de point P !

OK, mais c’est quoi la prostate ? 

Source : Centre européen de la prostate à Paris. 

La prostate, c’est une glande génitale présente dans l’organe reproducteur masculin située sous la vessie et qui entoure la base de l’urètre. Elle pèse entre 15 et 25 grammes à l’âge adulte et fait la taille d’une noix. Elle joue un rôle primordial dans la sécrétion et le stockage du liquide séminal (en gros, c’est le liquide qui permet de liquéfier le sperme et de combattre l’acidité du vagin pour permettre à vos petits nageurs d’aller féconder un ovule) mais c’est aussi une zone érogène atteignable par un massage du périnée ou une pénétration anale !

C’est cool tout ça, mais du coup pourquoi ça va me donner du plaisir ? 

Quand on entend le mot “prostate”, il peut nous arriver de paniquer. C’est un mot qui est souvent associé à des problèmes de santé comme le risque de cancer ou bien les problèmes d’incontinence chez l’homme de plus de 50 ans. Pas très réjouissant tout ça, mais surtout, c’est difficile d’y voir un lien avec le plaisir…
Pourtant, la prostate possède une multitude de terminaisons nerveuses et donc sa stimulation peut procurer un plaisir intense complètement différent d’un orgasme pénien. L’orgasme prostatique est un orgasme interne, puissant et profond dû à des micro-contractions qui ont lieu grâce aux vibrations créées par tous les muscles du plancher pelvien. On a tendance à croire que le plaisir d’un homme s’arrête au pénis et à l’éjaculation. Alors que non, il suffit de découvrir son corps. En plus, la stimulation de la prostate peut aider à prévenir les soucis de santé dont on a parlé plus haut.

Mais en tant qu’homme hétérosexuel, est ce que je peux stimuler ma prostate ?

Bien sûr ! Vos pratiques sexuelles ne définissent en rien votre orientation sexuelle. Bien que les mentalités évoluent petit à petit, pendant longtemps, la pénétration anale a été considérée comme une pratique réservée aux hommes homosexuels. Et encore aujourd’hui, cela peut représenter un sujet tabou dans un couple. Il s’agit ici, pour l’homme hétérosexuel, de sortir de la vision unique de la sexualité masculine basée autour de la pénétration et de l’éjaculation. Et de plus en plus d’hommes hétérosexuels pratiquent le massage et la stimulation prostatique ce qui leur permet de s’ouvrir à d’autres plaisirs, d’enrichir leur sexualité et de voir au-delà de leur pénis. Et oui, la sodomie n’est pas une pratique exclusivement réservée aux homosexuels.

Bon, et on s’y prend comment ?

Le massage prostatique est quelque chose qui prend du temps et auquel il faut s’habituer. C’est un plaisir qui doit monter progressivement. Il faut être très doux.ce et délicat.e et ça nécessite un lâcher-prise. On peut s’y prendre seul ou avec son ou sa partenaire. Il existe 2 façons de s’y prendre : on peut stimuler le périnée ou alors on peut passer par l’anus afin de la stimuler de l’intérieur.

La prostate se situe à environ 7 cm de l’entrée du rectum, il faut donc bien se préparer pour ne pas se faire mal :

  • On peut utiliser ses doigts, ceux de son partenaire ou un sextoy adapté.
  • On se lave bien le rectum ainsi que les mains. (on n'oublie pas de se couper les ongles parce que sinon attention, ça peut piquer et on veut éviter ça)
  • On se détend au préalable avec des caresses, des câlins, des jeux ou encore des massages.
  • On utilise autant de lubrifiant que nécessaire.

Une fois préparé, on peut commencer la pénétration anale doucement avec un doigt ou un jouet, jusqu’à sentir une boule un peu molle, bingo, c’est la prostate ! Une fois trouvée, on peut masser tout doucement en faisant des petits tapotements avec ses doigts ou alors avec des va-et-vient ou un jouet afin de faire monter le plaisir.
Il est plus qu’important de prendre son temps afin d’apprendre à connaître son corps. Il est tout à fait normal pour l’homme de perdre son érection, mais aussi de ne pas jouir, ni d’éjaculer. Le massage et l’orgasme prostatique se travaillent dans le temps. L’important étant de s’amuser !
Pour les hommes les plus expérimentés, il peut être intéressant de se tourner vers un stimulateur de prostate vibrant ce qui vous procurera des sensations encore plus fortes.

Pour celles et ceux qui ne sont pas encore à l’aise avec l’idée de s’insérer un doigt ou un jouet dans l’anus, on peut pratiquer un massage externe du périnée.
Le périnée, c’est la partie qui se trouve à mi-chemin entre les testicules et l’anus. Il faut cependant une forte stimulation lors du massage afin de traverser la peau et les muscles pour atteindre la prostate. Les sensations ne seront pas aussi fortes que lors d’une pénétration anale, mais cela peut être un bon point de départ de la découverte du plaisir prostatique.

Maintenant que vous avez toutes les cartes en main, osez en parler dans votre couple ou simplement vous avouer votre désir à vous-même afin de pimenter votre vie sexuelle ! 

Chez LOVE AND VIBES, on aime beaucoup la vision humoristique et décalée de la chaîne “Et tout le monde s’en fout” sur le sujet de la prostate.

Vous pourrez trouver plus de ressources sur notre Instagram ainsi que sur notre Facebook!