Fétichisme, pas si chelou !

Publié le 22 janvier 2021 par Amandine
Fétichisme, pas si chelou !

Lumière feutrée, rouge. Une odeur de cuir chauffé contre la peau qui vous hérisse les poils… Le fétichisme se lie étroitement avec la pratique BDSM, mais pas que ! Il submerge nos pensées érotiques, s’associant aux arts et à la mode. Parcourant un vaste terrain de jeux, s'immisçant discrètement dans notre quotidien pour nous émoustiller. Vous flirtiez certainement avec lui sans le savoir, mais comment l’expliquer ? 

Fétichisme et sexualité

Le fétichisme s’empreint d’érotisme lorsque l'excitation sexuelle est provoquée par la vue, le toucher ou l’odeur d’un objet ou une partie spécifique du corps ou une situation. 


Dans l’attirance sexuelle, chacun a ses p’tits goûts bien particuliers et c’est même un sujet habituel de conversation :  "Je préfère les blondes ; les yeux bleus ; les grands ; un joli visage ou une paire de fesses rebondies". Nous sommes capables de lister ce qui nous excite, en isolant distinctement une partie ou une particularité favorite. Qui n’a jamais pensé : "je suis accro à son odeur ; il/elle a un boule de dingue ; les poils, ça m'excite ; ce qui me rend fou, c’est quand elle garde ses talons au lit" ? Ces petites choses, excitantes parfois à en avoir la tête qui tourne et bien, mes chers, c’est déjà du fétichisme ! Ensuite c’est une question de dosage ;). 


Comment le sentiment sexuel destiné à l'être vivant peut-il se déplacer vers un objet ? Selon la théorie d’Alfred Binet*, par l’association d’idées. Je résume grossièrement son étude sur “l’amant des mains” : un homme attiré par les femmes aime particulièrement leurs mains. Il sélectionne cette partie du corps pour adoration et apprécie lorsqu’elle se pare de bijoux. La proximité d’un objet autour de son lieu de culte et la succession de pensées amènera l’homme à associer les bagues à la belle main de la jolie femme. Et c’est ainsi que, petit à petit, une bague donnera une érection, oups !

Fétichisme amoureux 

Trash au premier abord, mais finalement "Fetish is romantic" ! On est ravi d’apprendre que c’est cette donnée universelle, l’amour, qui vous fera mordiller des orteils ou humer des cheveux bouclés avec ferveur ! J’vous explique…


"On revient toujours à ses premiers amours" selon la théorie d’Alfred Binet parue en 1887 : On est attiré par ce qui a pu nous émouvoir enfant et les premières amours vont définir notre attirance pour telle ou telle particularité !  Si votre premier émoi de bambino s’est porté sur votre tatie lorsqu’elle portait une robe rouge, il est probable que le rouge vous provoque une attirance et une excitation à l'âge adulte. Promis, on ne dira rien, motus et braguette cousue.


Pour conclure, en amour, tous les goûts sont dans la nature et à chacun sa façon de vibrer comme de marcher, de penser, comme de respirer, et dans ces attirances qui nous sont propres, il y’ a celles qu’on peut avouer et celles trop intimes et qu’on cachera au plus profond du cœur.

Tout est dans l’attitude

On a tous en tête le fétichiste des pieds, qu’on nous dépeint comme le détraqué du quartier qui se masturberait devant la vitrine de chez Géox et pourtant, bien qu’il soit répandu et possiblement très sensuel, il n’ait pas le seul fétichisme reconnu. Fesses, seins, nombril s'ajoutent aux grands classiques. Dans un souci du détail sexy, d’autres fétichismes plus subtils incluent le timbre de voix, la couleur des cheveux, le port de lunettes et tout ce qui érotise vos pensées pour compléter cette liste grisante !


Outre les objets et le corps, on peut fétisher un comportement ou une attitude, si elle provoque une émotion et l'excitation. On peut être piqué par une désinvolture, l’indécence ou l’élégance. Alors comment est-ce possible de mouiller sa culotte sur des vocalises ? Car ce sont des attitudes stéréotypées qui relèvent des jeux de rôles et c’est précisément à ce moment-là que le fétichisme se lie au BDSM  et devient BADASS Mise en scène et jeux de rôle pour transgresser les codes sociaux et atteindre l'inaccessible. Ainsi, le fétichiste de l’uniforme peut voyager depuis son salon, avec sur ses genoux une hôtesse en mini-jupe, lui demandant, haletante si c’est elle qui servira de dessert !

You smell so good

Il/elle sent bon à en perdre la raison, comme une drogue que vous prenez par shoot en humant dans son cou. Pourtant, il/elle ne vous aurait pas séduit sans un coup de pouce de dame nature, qui grâce cette brise de vent, ramena la précieuse fragrance jusque dans vos narines ! Pour le fétichiste de l’odeur, l'attirance sensorielle sera le critère de séduction numéro uno ! On l'appellera, l’ amant de l’odeur et c’est charmant


Notons que certains fétichismes sont plus ou moins tolérés selon les différentes cultures, par exemple chez les Indiens des Philippines, la perception de l’odeur d’une personne chérie produit un plaisir intense qui se manifeste dans des pratiques naïves : « le sens de l’odorat est très développé : des amants, au moment des adieux, échangent des morceaux de linge qu’ils portent, et pendant leur séparation ils respirent l’odeur de l’être bien-aimé, en couvrant leur relique de baisers ».*

Sensations douces

Quel est le lien entre  la soie, le latex, le cuir et le velours ? La douceur des matières, évidemment, qui glisse voluptueusement sur la peau et suscite des sensations agréables au sens tactile. Le fétichiste en abuse et se crée un univers mode bien à lui, des iconiques cuissardes aux combinaisons en cuir, le  fétichiste a du goût et la maison Dior a su l’entendre, s’associant avec Housse of harlot pour présenter en 2011, une collection spectaculaire tout en latex !

 

  • À la recherche de style pour vos prochains outfit ? Trouvez de l’inspiration dans l’ouvrage scientifique Psychopathia Sexualis qui classifie les matières et les objets concernés par le fétichisme. 

 

Bizarre is normal

Le fétichisme est donc l’exagération d’un goût normal et le résultat de préférences amoureuses. Dosé avec modération, il est sain de le consommer en assumant sa pensée érotique ! Alors, si lécher des pieds vous met en joie, comme le célèbre réalisateur Tarantino, et bien cherchez un partenaire sensible de la voûte plantaire. Tous les goûts sont dans la nature ! Soyez tolérant avec vos bizarreries, quelqu'un, quelque part, les trouve terriblement sexy !


Parlons-en sur Instagram !

Mordillage d’oreille,
Amandine.

 

*Alfred Binet : pédagogue et psychologue français.
Source :
- https://journals.openedition.org
- http://psychanalyse-paris.com