7 astuces pour faire l’amour dans l’eau (sans risque)

Publié le 23 janvier 2020 par Christina
7 astuces pour faire l’amour dans l’eau (sans risque)

Si faire l’amour dans un jacuzzi ou dans la mer un soir de pleine lune en fait fantasmer plus d’un, sachez que l’acte n’est pas anodin et présente quelques risques pour votre santé voire même pour votre vie pour les plus imprudents. Il est donc très important de prendre quelques précautions pour que ce moment romantique à souhait ne se transforme pas en véritable cauchemar. 

Sexe sous la douche, dans la mer, en piscine… on reste prudent !

On se rince ! 

Lorsqu’on fait l’amour dans une piscine, dans un jacuzzi ou dans la mer, de l’eau entre forcément dans le vagin de la femme. S’il n’y a rien d’anormal jusque-là, il faut cependant se poser la question de la qualité de l’eau. Le sel présent dans l’eau de mer ou le chlore dans l’eau de piscine peut venir altérer la lubrification naturelle et irriter le vagin. Pire, les bactéries et les microbes présents eux aussi dans l’eau peuvent déclencher des infections de l’appareil génital féminin. Attention donc aux mycoses, vaginoses ou vaginites ! Pour éviter tout désagrément après avoir fait l’amour dans l’eau, il faut bien se rincer à l’eau claire. Mais pas de panique, si les rapports sexuels dans l’eau sont occasionnels, la flore vaginale devrait faire son travail et lutter efficacement contre les bactéries indésirables. 

On prend de bons appuis

Un câlin sous la douche avant d’aller travailler ou le week-end quand on a davantage de temps, voilà une activité que pratique de nombreux couples. Mais cela demande d’avoir de bons appuis pour ne pas glisser et risquer de se faire mal (très mal) en tombant. Il faut aussi faire preuve d’un peu d’ingéniosité pour trouver une position assez confortable pour que les deux partenaires prennent leur pied sans risquer une crampe au moment fatidique. La position idéale est la suivante : l’homme reste debout et pénètre sa partenaire, elle aussi debout,  en se positionnant derrière elle. Rien ne vous empêche d’installer un tapis antidérapant dans le bac de douche et de commencer les préliminaires sous l’eau pour terminer ensuite sur le sol de la salle de bain ou dans votre lit. 

On reste là où on a pied

Si le problème ne se pose pas dans une douche ou un jacuzzi, il faut rester très prudent dans les grandes étendues d’eau où la profondeur est importante. En mer ou en piscine, veillez à rester là où vous avez pied. Pensez aussi à vous tenir à quelque chose pour éviter de boire la tasse voire même de vous noyer ! Il serait dommage de perdre la vie juste pour assouvir un fantasme avec votre partenaire. Et si vous aimez faire l’amour dans un endroit qui change de l’ordinaire, il existe d’autres lieux insolites et beaucoup moins risqués !

On ne néglige pas le préservatif

Faire l’amour dans l’eau ne protège pas des MST et des IST malheureusement. Le port du préservatif est donc toujours indispensable. Mais il faut penser à l’enfiler avant d’entrer dans l’eau car après, ce sera impossible. Il faut aussi être plus vigilant car les préservatifs sont plus fragiles dans l’eau et ont plus de risque de craquer pendant l’acte sexuel. 

On ne fait pas les choses à moitié

Lorsqu’on fait l’amour dans l’eau, il n’est pas impossible que le pénis reste bloqué dans le vagin à cause d’un appel d’air. C’est ce qu’on appelle « l’effet ventouse ». Pour éviter ce genre de désagrément, il faut s’immerger totalement dans l’eau et pas à moitié pour éviter que de l’air n’entre dans le vagin de la femme. Si les cas sont rares, le risque existe bel et bien. Sans danger pour votre santé, il promet cependant des moments embarrassants pour le couple ! 

On lubrifie

Lors de vos ébats sexuels dans l’eau, vous remarquerez vite que le contact est plus « sec » au moment de la pénétration car l’eau élimine les sécrétions corporelles qui viennent lubrifier naturellement vos parties intimes. Pour améliorer la glisse, optez pour un lubrifiant. Mais pas n’importe lequel ! Un lubrifiant à base d’eau va se diluer immédiatement alors préférez un lubrifiant waterproof à base de silicone. Son pouvoir lubrifiant est 5 fois plus élevé en moyenne. En revanche, il n’est pas compatible avec les sextoys fabriqués en silicone. 

On reste discret

Si faire l’amour n’est pas répréhensible par la loi, ce n’est pas le cas pour les ébats sexuels en public. Restez donc discret pour éviter d’attirer les regards car vous risquez une amende pour exhibitionnisme d’un montant de 15 000 euros et vous êtes passible d’un an d’emprisonnement. 


Outre ces quelques recommandations, faire l’amour dans l’eau peut être très divertissant et ajouter du piment à votre vie sexuelle. N’hésitez pas à tester aussi les sextoys pour couple comme les oeufs vibrants, les godes ceintures ou les vibromasseurs