Les 6 reconversions d’actrices X les plus étonnantes !

Lorsqu’on travaille dans le domaine de films X, il peut être difficile d’entamer une reconversion professionnelle tant la réputation est marquée. Surtout que dans ce domaine, la majorité d’actrice porno n’ont pas d’autres choix que de prendre leur retraite assez tôt pour des raisons physiques principalement. Pour certaines actrices, leur reconversion a été un véritable cauchemar : insultes, refus de collaboration, menaces de morts…Mais heureusement, certaines stars du X ont eu plus de chance et ont su rebondir afin de réussir à merveille leur reconversion.

 

Clara Morgane

En France, elle est certainement l’actrice porno la plus connue. L’actrice X Clara Morgane a débuté sa carrière dans les films pour l’adulte dans les années 2000 alors qu’elle est seulement âgée de 19 ans. Mais c’est en 2002, lassée de cet univers, qu’elle décide d’y mettre en terme. Cela fait maintenant plus de 10 ans que Clara Morgane lutte pour changer son image tout en continuant à faire du sexy, son cœur de business. Et c’est une reconversion parfaitement réussie pour la jolie française !

A plusieurs reprises, elle a fait partie des classements des femmes les plus sexys. Désormais Clara Morgane a su se bâtir une toute nouvelle réputation de femme d’affaire car elle est à la fois actrice, chanteuse, modèle, présentatrice sur Canal + et NRJ12 et entrepreneuse ! Elle est aussi à l’origine d’un calendrier Clara Morgane hyper sexy qui s’est vendu à plus de 2 millions d’exemplaires ! En 2009, cette working girl énergique a créée également une marque de lingerie « Shocking Princess » dont les ventes ne cessent d’exploser !

Cara Saint-Germain

Anciennement porn star pour un sexshop en ligne et camgirl, Cara Saint-Germain a finalement décidé de mettre un terme à sa carrière pour devenir Youtubeuse. Mais avant cela, elle a également était diplômée en esthétique et se destinait à diriger des spas de luxe mais s’est finalement retrouvée à travailler le diamant dans une joaillerie, en France.

Cette actrice porno a lancé sa chaîne fin 2017, et depuis, le nombre d’abonnés n’arrête pas d’augmenter, elle en compte aujourd’hui près de 211 000 ! En à peine 6 mois, Cara Saint-Germain a réussi à obtenir 6 millions de vues cumulées !

Cette ancienne actrice pornographique fait donc partie des rares stars du X à s’exprimer publiquement sur Youtube sans renier son ancienne carrière mais sans en faire la promotion non plus. Sa chaîne qui s’intitule « une femme qui parle aux hommes » a pour but de donner des conseils et son avis personnel aux hommes afin de les aider à se prendre en main et à être plus compréhensif de la femme. Mais ce n’est pas tout, Cara Saint-Germain a également voulu investir le monde du gaming et pour cela, elle s’est mise à jouer à Fortnite sur le service de streaming Twitch, qui permet de recenser des jeux vidéo, des émissions etc.  Vous n’avez certainement pas fini d’entendre parler de la belle et élégante Cara !

Brigitte Lahaie

De 1976 à 1980, Brigitte Lahaie est alors une figure emblématique dans le cinéma pornographique puisqu’elle a tourné dans une trentaine de film X. Aujourd’hui repentie, cette ancienne actrice porno a voulu se reconvertir dans le cinéma traditionnel, mais beaucoup de grands noms du septième art français lui ont claqué la porte au nez, du fait de son ancienne vie passée dans le cinéma pornographique.

Mais Brigitte Lahaie n’a pas baissé les bras et a trouvé sa place en tant qu’animatrice radio et est rapidement devenue la « Madame sexe » de la radio. En 2001, elle trouve sa place chez RMC Radio et anime une émission quotidienne sur la sexualité « Lahaie, l’amour et vous ». Cette collaboration durera 15 ans jusqu’à ce que la radio l’évince avec pour motif : une réorientation de la radio vers un format 100% actu infos et sports. Mais désormais, Brigitte Lahaie a trouvé un poste similaire dans une autre station de radio, Sud Radio, qui lui accorde une émission du lundi au vendredi, de 14 à 16h et qui traite de la sexualité et durant laquelle elle donne des conseils sentimentaux. Tout est bien qui finit bien !

Nina Roberts

Après avoir tourné environ 70 films pornos entre 2002 et 2003 et participé à des shows érotiques en clubs de nuit, Nina Roberts, une superbe actrice porno a décidé de changer de registre et de troquer les tenues sexy et positions provocantes contre un mode de vie plus « sain et équilibré ».

C’est dans le sport que cette ex-actrice X a trouvé son échappatoire. Grâce à la pratique d’une activité sportive régulière, Nina Roberts a également pu se détacher de son addiction à la cocaïne qui durait depuis presque 5 ans… Ensuite, elle choisit de reprendre ses études dans l’espoir d’obtenir son brevet d’état d’éducatrice sportive. En 2012, c’est la consécration ! Elle obtient son diplôme et commence petit à petit à se constituer un réseau de clients.

Aujourd’hui, comblée par son métier de coach sportive, l’ancienne porn star a tout de même vécu de mauvaises situations au sein d’entreprises dans laquelle elle débutait un travail : des remarques désobligeantes, des gestes déplacées, des regards hautains… Elle le dit : « Quand on porte quelque chose d'aussi lourd que le porno, c'est difficile d'exercer en supportant le regard d'autrui, celui des autres collaborateurs notamment. C'est beaucoup plus simple de travailler à son compte après une carrière dans le X. ». Comme quoi parfois, pour vivre heureux, il vaut mieux vivre caché.

Katsuni

Son nom ne vous ai certainement pas inconnu, et pour cause, Katsuni est rapidement devenue l’actrice X la plus célèbre de France ! Tout a commencé en 2000, lorsque Katsuni, alias Celine Tran de son vraie nom, fait la rencontre d’une amie go-go danseuse qui la fascine et lui donne envie de débuter une carrière dans ce domaine. La célèbre porn star décide alors d’arrêter ses études à Sciences Po et  de se lancer dans les shows érotiques. 2 ans plus tard, elle tourne dans son premier film porno.

De fil en aiguille et grâce à son charme asiatique naturel, Katsuni finit par se faire remarquer et son nom est de plus en plus populaire dans le domaine des films érotiques. Mais en 2013 et après plus de 400 films à son actif, Katsuni décide de quitter le monde du X car elle n’aimait plus ça, tout simplement. Et sa reconversion professionnelle est plus que réussie : elle est apparue dans un web-série de science-fiction qui lui a valu de devenir l’invitée préférée des conventions des geeks, elle est également devenue coscénariste pour une bande dessinée et grâce à une formation de 3 ans en art-martiaux elle a également obtenu un premier rôle dans un film d’action cambodgien !

Mais ce n’est pas tout, depuis 2016 elle est aussi l’auteur d’un blog « Ma vie de Ninja » et a lancé une chaîne Youtube dans laquelle elle publie des tutos de fitness et de self-défense. Alors, pas mal pour une ancienne porn star du X, non ?

Tabatha Cash 

De son vrai nom, Céline Barbe, Tabatha Cash s’est dirigée vers l’univers du X dès l’âge de 18 ans, en posant nu pour le magazine Newlook. C’est en 1992 qu’elle tourne son premier film X et un an plus tard elle obtient un Hot d’or pour son rôle dans un film érotique. Sa carrière prend fin deux ans après, en 1994 après avoir tournée dans 78 films.

Tabatha est une actrice porno « grande gueule » et assez directe dans sa façon de s’exprimer. Dès le début des années 1995, cette ancienne actrice X décide de se consacrer à la radio et anime une émission de libre antenne sur Skyrock, le Skyclub. En parallèle de cette reconversion professionnelle, elle anime également une rubrique diffusée sur Canal +, « Caméra couchée ». Elle tournera même dans un autre film, qui fait partie d’un tout autre registre, avec Samy Naceri dans la comédie Rai.

Après avoir choisi de mettre fin à sa carrière d’actrice, elle devient journaliste pour le magazine Hot video, dont elle épousera le rédacteur en chef. Pour cela, elle part s’installer en Floride, afin de se consacrer à sa vie de mère de famille. Suite au décès de son mari, en 2014, Tabatha devient alors la nouvelle directrice de publication de la revue et repart s’installer à Paris, au siège de la société.